Château LAGRANGE 2011 Double Magnum

3ème Grand Cru Classé

Saint-Julien

Rouge

Un lieu de vie et de culture dès l’époque gallo-romaine : de la « VILLA RUSTICA » gallo-romaine à la « GRANGIA » du Moyen-Âge.
Les Templiers donnent à Lagrange une orientation viticole... En savoir plus

252,00 € TTC


bouteille

Un lieu de vie et de culture dès l’époque gallo-romaine : de la « VILLA RUSTICA » gallo-romaine à la « GRANGIA » du Moyen-Âge.
Les Templiers donnent à Lagrange une orientation viticole précoce : la maison noble de Lagrange de Monteil et le tènement de Pellecalhus, l’hôpital et la chapelle au 13 ème siècle. Ce n’est qu’à partir de 1631 que l’on peut reconstituer l’histoire des différents propriétaires.
Château Lagrange est connu au Moyen-Age sous le nom de maison noble de Lagrange Monteil et l’on retrouve la trace des divers propriétaires depuis 1631.
La famille de Branne, parlementaire de bordeaux et propriétaire de Mouton, acquière la propriété et contribue à son rayonnement.En 1790 Jean-Valère Cabarrus, armateur de navires et influant négociant, investit dans la propriété et construit sa distribution commerciale. Il fait construire par Visconti la Tour Toscane en 1820 devenu l’emblème du Château Lagrange.

En 1785, Thomas Jefferson, alors Ambassadeur des États-Unis en France, visite Bordeaux et classe Lagrange second des 3èmes crus Classés.En 1855, Lagrange est classé troisièmes cru, grâce aux efforts et à la vision du Comte Dûchatel, propriétaire de 1842 à 1874. Il innove et crée une fabrique de drains, étend le domaine à 280 hectares dont 120 en vignes.Ministre de l’Intérieur sous le Roi Louis-Philippe et membre de l’Académie des Beaux Arts, il contribue aux rayonnement de Château Lagrange en Europe.
Dès 1824 la production est de 120 tonneaux (12 000 caisses).
En 1842, l’ancien Ministre de l’Intérieur du Roi Louis-Philippe, le Comte Duchatel, marque à la fois la propriété et le Médoc en étant l’initiateur du drainage des vignes. Le Comte porte la production à 300 tonneaux.
C’est la grande époque de Lagrange qui en 1855 voit le classement lui attribuer la position de IIIème Cru.

Le début du 20ème siècle est beaucoup moins glorieux car les conditions économiques se détériorent. Malgré plusieurs changements de propriétaires, les récoltes sont mauvaises et de basse qualité.
Un morcellement est rendu nécessaire par le marasme : de 280 hectares en 1840, le domaine est réduit à 157 hectares quand le groupe japonais Suntory le rachète en décembre 1983 à la famille Cendoya qui en était propriétaire depuis 1925.
Familier du monde du vin et leader des boissons au Japon, Suntory, sous l’impulsion de son président Keizo Saji et de son vice-président Shin Torii, apporte les capitaux nécessaires à la spectaculaire rénovation du domaine.

Marcel Ducasse, recruté dans ce but, a dirigé de 1984 à 2007 avec succès cette entreprise, l’accompagnant d’une profonde restructuration de l’exploitation.

Au terme de plus de vingt années de travail, d’investissements humains et techniques, Lagrange a retrouvé la plénitude et la reconnaissance de ses pairs.

En mai 2007, Bruno Eynard succède à Marcel Ducasse à la direction de Lagrange après l’avoir assisté à la direction technique pendant 17 ans.

Le temps aidant, les vignes plantées dès 1985 apportent aujourd’hui un meilleur choix dans la sélection parcellaire.
Les façons culturales traditionnelles et les vendanges manuelles sont jalousement maintenues. Chaque année plus rigoureuse, la vinification s’est entourée des moyens et des aides les plus modernes.
La vendange pénètre dans un cuvier qui permet un contrôle perfectionné des fermentations. Les chais d’élevage, la salle de mise en bouteille et de conditionnement sont entièrement climatisés et sont dotés des dernières innovations techniques. Les efforts aujourd’hui se concentrent sur la vigne.
Une deuxième phase d’investissements a démarré dès le millésime 2008 offrant à Lagrange les moyens de poursuivre ses ambitions : produire des vins racés, élégants et éclatants, dans la lignée des grands Saint-Julien.Une évolution des méthodes de production vers un plus grand respect de l’environnement et une réduction de l’empreinte écologique de la propriété.Cette philosophie s’inscrit dans le respect de l’Histoire du domaine, la valorisation d’un Terroir exceptionnel et le partage dans le monde entier d’une expérience unique autour de ses vins.

 

Références du même château : 

Château LAGRANGE 2009

Château LAGRANGE 2011 Magnum

Château LAGRANGE 2011 Double Magnum

Château LAGRANGE 2011 Jéroboam

Les Fiefs de LAGRANGE 2005

  • Video - Titre Bruno Eynard
  • Video - Sous titre interviewed by Debra Meiburg
  • Video - Code OAriHK8Lu90
  • url map 4cJ1w