SARGET GRUAUD-LAROSE 2011 Magnum

Second vin de Château GRUAUD LAROSE

2ème Grand Cru Classé

Saint-Julien, Rouge

Au XVIIIème siècle, le jeune Joseph Stanislas Gruaud était propriétaire des crus de Ténac, de Sartaignac et du Merle. Il les rassembla en 1757 sous le nom de « Fonbedeau », également appelé «... En savoir plus

72,00 € TTC
432,00 € TTC


caisse(s) de 6

Au XVIIIème siècle, le jeune Joseph Stanislas Gruaud était propriétaire des crus de Ténac, de Sartaignac et du Merle. Il les rassembla en 1757 sous le nom de « Fonbedeau », également appelé « Gruaud ». La légende était née…
Il mourut en 1771, léguant sa propriété à monsieur de Larose, lieutenant général de la sénéchaussée de Guyenne. Dès 1781, le nom du nouveau propriétaire fut ajouté à celui de son prédécesseur ; le cru devint alors « Gruaud Larose ».

Le 28 novembre 1795, monsieur de Larose mourait. Messieurs Balguerie, Sarget et Verdonnet en devinrent les nouveaux propriétaires du château. Vers 1865, la propriété indivise était partagée entre les héritiers Balguerie et Sarget. Elle donna naissance à deux crus : Gruaud Larose-Bethmann et Gruaud Larose-Sarget.

En 1917, Désiré Cordier acheta la part de la famille Sarget et quelques années avant la seconde guerre mondiale, acquit celle de la famille Bethmann. Le 8 novembre 1935, Désiré Cordier, propriétaire de Gruaud Larose-Sarget, saisit l’occasion de refaire l’unité foncière du domaine en achetant Gruaud Larose-Faure. Reconstitué, le domaine couvrira alors 137 hectares dont 68 seront en vignes.
La compagnie de Suez rachète l’empire Cordier en 1983 et devient, de fait, propriétaire de Gruaud Larose.

Dix ans plus tard, en 1993, Gruaud Larose est vendu à la société industrielle Alcatel-Alsthom.

D'importants travaux ont été réalisés sous la houlette de M. Mazières, célèbre architecte bordelais ; ainsi, le nouveau cuvier abrite des foudres de chêne, et un chai de vieillissement souterrain. Après la reprise de la propriété auprès de la Maison Cordier par le groupe Alcatel Alsthom, en septembre 1993, et ces travaux entrepris depuis, le château Gruaud-Larose tend à confirmer la place qui est de longue date la sienne : parmi les grands du Médoc.

En 1997, la famille Merlaut ( Groupe TAILLAN) déjà propriétaire de plusieurs crus médocains, fait entrer Gruaud Larose dans son patrimoine.

 

 

Gruaud Larose a toujours cherché à valoriser la place de l’homme dans la conception de son vin. Tant dans l’action que dans le lien qu’il établit avec son vignoble. Le cep de vigne, le raisin ne sont rien sans l’homme, sans les faiseurs de crus, des plus modestes aux plus puissants.

Depuis sa création, quatre familles se sont succédées à la tête de Gruaud Larose : les familles Gruaud & Larose, les familles Balguerie et Sarget, la famille Cordier et la famille Merlaut.

Ainsi, dans l’histoire moderne, Désiré Cordier maire du village de Saint-Julien, passa le flambeau à son fils Jean en octobre 1940.

De la même manière, Jacques Merlaut confiât Gruaud Larose à son fils Jean.
Cet attachement familiale se transmet également auprès des salariés qui eux-mêmes travaillent souvent au château de père en fils et de mère en fille.

 

Références du même château : 

Château GRUAUD-LAROSE 2006

Château GRUAUD-LAROSE 2011

Château GRUAUD-LAROSE 2011 Magnum

Sarget de GRUAUD-LAROSE 2011 Magnum

 

  • Video - Titre Gruaud Larose
  • Video - Code yHSpBA36_2k
  • url map l0Xac